Crocheter pour une cause

En suivant les fils de commentaires sur une variété de plateforme, on nous demande souvent cette question.

Comment joindre sa passion du fibre (tricot, crochet) à une cause? Vous voulez tricoter ou crocheter pour une cause mais vous ne connaissez pas laquelle? Bien sachez qu’il existe plusieurs initiatives pour lesquelles vous pouvez contribuer sans vous ruiner, en tant que productrice occasionnelle ou régulière. En voici quelques-unes:

Le Club Tricot Radio-Canada pour la Fondation du Dr. Julien. Informez-vous via leur page Facebook. Ces dames se rencontrent régulièrement, acceptent des dons de laines et d’argent, ainsi que des dons d’items déjà fabriqués de toutes sortes, qu’elles vendent au courant de l’année. (@clubtricotRC)

Knitted Knockers (Nichons Tricotés). Organisme fondé par une américaine après une ablation des seins, ses nichons se faufilent bien dans les soutien-gorges pour celles qui ont souffert de cancer ou autres maladies et qui n’optent pas pour la chirurgie de remplacement ou les prothèses qui peuvent être inconfortables. Il y a des critères à suivre pour les faire, des patrons gratuits, et il y a des endroits pour les déposer un peu partout…dans le monde! Il suffit de s’informer. (@knittedknockersofcanada, https://www.comfemme.org/fr/les-nichons/qu-est-ce-que-les-nichons-tricotes)


Project Linus (Project Linus Canada, chapitre St-Eustache, Ville de Québec). Des doudous (petites à moyennes couvertures préférablement unisexes) pour les enfants malades ou victimes d’évènements traumatiques. (http://projectlinuscanada.org)

De façon personelle, pour un membre de votre famille qui souffre de la maladie d’Alzheimer ou de démence, il y a des ‘Twiddle Muffs’, des manchons tricotés ou crochetés et accoutrés de différents items, tels boutons, rubans, tissus et autres objets, à l'extérieur et à l'intérieur, qui permettent aux gens atteints de ses maladies d'occuper leurs mains tout en les gardant au chaud. Ou essayer des ‘Twiddle Mitts’ ou ‘Fidget Mitts’, des gants sans doigts en coton très doux (le même que pour les nichons tricotés) aussi accoutrés de petits items à l’extérieur pour les enfants atteints de TDAH sévère ou l’autisme.



Plusieurs hôpitaux acceptent aussi des petits bonnets tout doux pour les bébés nés pré-maturément. Informez-vous auprès de l’hôpital près de chez vous, les tricoteuses et crocheteuses sont toujours en demande.

Et il y a souvent des initiatives peu connues dans les quartiers, comme les gants sans doigts, des tuque et des mitaines pour des centres d’hébergement de sans-abris, et autres centres de ce genre. Des groupes bénévoles y sont impliqués de façon régulière et il suffit de les trouver. Facebook peut aider dans ces recherches ou simplement téléphoner à un centre dans votre région pour voir s’il fait affaire avec ces genres de groupe de citoyens.

Bon crochet! (ou tricot)


Page d'accueil / Main page